Azote et conservation durable des céréales - background
Focus 20/05/2021

Azote et conservation durable des céréales

LES ATMOSPHÈRES CONTRÔLÉES DÉPASSENT LES LIMITES LIÉES À L'ADOPTION DE FUMIGANTS, NOCIFS POUR LES OPÉRATEURS ET À RISQUE RÉSIDUEL DANS LES ALIMENTS.

 

Le centre de recherche CRISBA de l'Institut Supérieur Leopoldo II di Lorena à Grosseto (www.crisba.eu) a récemment publié des preuves scientifiques sur les bénéfices d'une nouvelle méthode à atmosphère contrôlée dans les processus de conservation des céréales ou des farines, favorisant ainsi l'adoption de techniques naturelles de lutte contre les organismes qui nuisent à la consistance des aliments.

La séparation de l'azote introduit dans les silos se ferait par filtrage de l'air sur site, dans le cadre d'un processus physique de perméation sélective, favorisant par conséquent la génération d'azote sur site.

Cette méthode serait appliquée sur des dépôts étanches, basée sur la privation d'oxygène, remplacée à l’intérieur par de l'azote, administré de manière à rendre l'atmosphère inhospitalière pour les champignons pathogènes les plus courants et les organismes infestants aérobies.

Si le dioxyde de carbone peut encore être considéré comme plus efficace dans la lutte contre les infestants, nous sommes convaincus que la recherche sensibilisera à la question de la durabilité environnementale, principe directeur de toutes les décisions de Claind, qui a toujours été actif dans la lutte contre les gaz à effet de serre (Co2) et dans la réduction du transport routier.

Dans cette optique, les gammes Flo, Pico et Maxi sont capables de générer de l'azote avec une pureté et un débit adéquats dans toutes les applications de l'industrie alimentaire, y compris évidemment les processus d'inertisation des silos et de stockage des céréales.

Lettre d'information

Abonnez-vous à notre lettre d'information.

S’inscrire